• 3LLF807L : Poétique historique 1A. : Laurence CAMPA : D’Apollinaire au surréalisme : la poésie partout.

Les premières années du XXe siècle sont marquées par un profond renouvellement esthétique et poétique, qui doit beaucoup à Guillaume Apollinaire. Malgré certains infléchissements, cette évolution se poursuit au cours de la Grande Guerre et prend un tour radical avec l’irruption de Dada. Dans l’entre-deux-guerres, l’avant-garde poétique engage une révolution formelle, esthétique et morale sans précédent, mais non dénuée d’héritages. En parallèle et inversement, la poésie de Cendrars joue délibérément sur le prosaïsme en se plaçant « au cœur du monde ». Ruptures, rénovation des formes, hybridation des genres, bouleversement des hiérarchies et de la notion même de littérature, abolition des frontières entre les arts, entre l’art et la vie : le séminaire se propose de suivre les voies de la poésie, quand elle rime avec création et liberté absolues.

 

Œuvres étudiées

Guillaume Apollinaire, Alcools, Le Livre de Poche, « Classiques ».
Blaise Cendrars, Du monde entier au cœur du monde, Gallimard, « Poésie ».
Robert Desnos, Corps et biens, Gallimard, « Poésie ».
André Breton, L’Amour fou, Gallimard, « Folio ».
 

Lectures complémentaires 

Aragon, Le Paysan de Paris.
André Breton, Clair de terre.
René Daumal, Le Contre-Ciel.
Paul Éluard, Capitale de la douleur.
Henri Michaux, Ecuador.
Jules Supervielle, Gravitations.
Pierre Reverdy, Plupart du temps 1915-1922.

NB : une bibliographie critique sera proposée en début de semestre

Mis à jour le 23 juin 2014